BAGUAGE

 Un programme national de baguage depuis 2001

Cartographie des communes françaises où du baguage de tourterelle des bois a été réalisé entre 2001 et 2012. La taille des points augmente avec le nombre d’oiseaux bagués par commune (min 1 – max 1542).

Depuis 2001, l’ONCFS a mis en place une étude nationale sur les 4 Colombidés se reproduisant en France: le pigeon ramier, Columba palumbus, le pigeon colombin, Columba oenas, la tourterelle turque, Streptopelia decaocto, et la tourterelle des bois, Streptopelia turtur. L’objectif principal de cette étude est d’estimer les taux de survie, le succès reproducteur, et les caractéristiques des mouvements de dispersion de ces populations. La connaissance de ces paramètres doit permettre d’être capable de prédire les tendances temporelles des populations et de proposer le cas échéant des mesures de gestion pertinentes.

Cette étude comprend un suivi de la reproduction sur l’ensemble du territoire, au sein d’une large gamme d’habitats de reproduction: forestiers, agricoles, urbains. Ce suivi est assuré par des techniciens de l’ONCFS et des Fédérations Départementales des Chasseurs. C’est également sur la base de ce suivi et sur la même logistique humaine qu’un programme national de baguage des populatons reproductrices a été créé. Les techniciens baguent les poussins au nid peu de temps avant leur envol et/ou des oiseaux volants capturés à l’aide de filets ou de cage-pièges.

A cette date, cette étude a permis le suivi de 1 500 nids de tourterelles des bois, et le baguage de 1 436 poussins et 2 958 volants.

Accéder au rapport annuel (pdf en français)


L’île d’Oléron : un site pilote

En 1996, dans le cadre d’une étude à long terme sur la dynamique de population de cette espèce, une station de capture-recapture a été mise en place sur l’ïle d’Oléron. Une station similaire a depuis été créée sur un second site  (Forêt de Chizé).

 » C’est à partir des oiseaux capturés sur le site d’étude d’Oléron qu’une 1ère étude a pu montrer l’impact significatif de la qualité de l’habitat et de la disponibilité alimentaire au sein des zones d’hivernage sur la survie des tourterelles adultes. »

 

Les commentaires sont clos.